TERRITOIRE ET POPULATION

Relief :

Le paysage est marqué par des reliefs contrastés du Nord au Sud :
La plaine de Triffa : dont l’altitude moyenne est de 200 mètres, s’insère entre les monts de Béni-Znassen au sud et les collines d’Ouled Mansour au nord. Elle s’étend sur prés de 30km le long de la rive droite de la Moulouya depuis les gorges de MechraâHammadi jusqu’à la Méditerranée et l’oued Kiss. Etroite bande légèrement élevée du coté de Safsaf (d’oued moulouya) elle s’abaisse et s’élargit à partir de l’oued charâa dépassant 20km de profondeur pour une altitude moyenne de100m. le sol est fertile, constitué de terre d’argile rouge, la plaine couvre plus de de 61.000 hectares. Dans le passé, la plaine était une grande steppe couverte de lentisques et de jujubiers sauvages qu’il a fallu défricher et réaménager pour mettre en place un grand périmètre agricole irrigué par la grande hydraulique.

La chaîne de Béni-Znassen : de forme elliptique, cette chaîne de montagne se dresse du sud ouest au nord est ; elle sépare la plaine des Triffa au nord, de la plaine des Angad au sud. Le relief escarpé et contrasté est sillonné par de profondes failles: gorges du Zegzel, Sur les sommets érodés du ras Foughal(1532) [préfecture Oujda Angad] et du Jbel Bou zaâbel (1429 m) [Province de Berkane] poussent des chênes-verts, des genévriers, des lentisques, du thuya et bien d’autres essences forestières. Le versant nord est bien arrosé et, riche en végétations, quant aux revers sud, aux pentes raides, plus déshérité et fortement ensoleillés. Les hauteurs du massif s’atténuent au niveau du col du guerbous (500m), alors qu’à l’ouest il se tasse sur la vallée de la moulouya.

La plaine d’angad : se localisant au sud de la chaîne de Béni-Znassen

Population :

Les Béni- Snassen, principales constituant des la population d la province de Berkane. D’origine berbère Zénètes, ils sont répartis en quatre tribus, sous-divisées en fractions .Ils débordent jusqu’aux plaines de Triffa et des Angad :
– Les Beni Khaled.
– Les Beni Mengouch.
– Beni Attigue Les Beni Ourimech.

Les triffa sont des pasteurs arabes nomades, formant trois fractions :
– Les Attamn’a.
– Les OuledSeghir.
– Les Haouara.

les Ouled Mansour au nord occupent les collines culminant le front de mer et la petite plaine côtière logeant la cote entre oued Kiss et l’embouchure de la Moulouya.

Les Oueds

Hormis le fleuve de la Moulouya, de nombreux cours d’eau moins importants (les « oueds »), pouvant même être à sec une partie de l’année, font partie de l’architecture hydrologique de la province de Berkane. Le manque d’eau, mais aussi la grande variabilité des débits, représentent un grand problème pour ces oueds qui ont des débits très variables entre les saisons, et aussi selon les années.
Les principaux cours d’eau sont :

  • Oued Kiss marque la frontière avec l’Algérie, et se jette dans la Méditerranée au niveau de la ville de saidia.
  • Oued Guedjane des Beni Menegouche arrive au lieu-dit sidi Ali Bekkay pour être renommé oued Ouaklan.il se débouche sur la plaine non loin du douar de Ouartass au piedmont nord des Béni-Snassen et rejoignait Oued Zegzel au niveau de Ain Soltane pour devenir ensemble Oued Cherraâ qui sillonnera les Triffa et se jeter en fin de chemin oued Moulouya au Sud de MechraâGuerma.
  • ued Zegzel prend origine d’un couloir souterrain : la grotte du chameau pour s’enfoncer dans l’étroite vallée de zegzel constituée de paysage de massifs rocheux et de falaises. Cet oued débouche sur la plaine et se jete dans l’Oued Cheraâ au sud de la ville deBerkane.
  • Oued Tagma, coule dans une vallée fertile et se jete dans oued Moulouya.
DénominationEmbouchureSourceDébit (m3/s)Longueur (Km)
Oued Al MenzelOued OuartassMonts des béni Snasen599.53
Oued BenyekhlefOued OuartassMonts des béni Snasen343.82
Oued BniOuaklaneOued Ouartass Région de Bnikallad-14.87
Oued ZegzelOued CherraaBniAmmer23625
Oued OuartassOued CherraaMonts Bouhammad et Tammajout8
Oued AgbhalPlaine de TriffaMonts des béni Snasen-26
Oued KissMéditerranée12Km au sud d’Ahfir70->1207
Oued FezouaneBouziteColine sidi Mekki4112.28
Oued LamnasraOued KissSud d’Ahfir406.25
Oued CherraaMoulouyaConfluence Oueds Zegzel et Ouartass3804

Carte du réseau hydrographique de la Province :

Thermalisme

Les sources sont nombreuses au niveau de la Province, néanmoins celle de Fezouane présente une curiosité particulière.

DénominationQualité de l’eauDébitLocalisation
FezouaneMinérale, eau potable1 (litre/S)Communauté rurale de Fezouane

Nappes phréatiques :

En ce qui concerne les nappes phréatiques, le sol de la province comporte :

  • La nappe phréatique des Triffa, dans laquelle 3.000 puits sont actuellement utilisés comme appoint à l’eau de surface pour l’irrigation. Toutefois, le problème majeur est la salure de cette nappe notamment dans les zones basses. La nappe superficielle de triffa connait une surexploitation légère, la tendance d’ensemble est une baisse variante de 5 à 15 m. Le déficit hydrique est enregistré suite aux effets de la sécheresse.
  • La nappe des Béni Snassen, constitue un aquifère important constitué par les calcaires dolomitiques du Lias. Les sources sont utilisées pour l’irrigation et les forages pour l’alimentation en eau potable.
  • La nappe phréatique de Sidi Bouhria, se trouvant au sud du massif des BniSnassen.

Les nappes phréatiques :

Nappe phréatiqueQualité de l’eauVolume des eaux (Million de m2)Superficie globale (Ha)Localisation
BouhriaUtilisable2128.000Plaine au sud de la Province
Béni ZnassenUtilisable4573.000Chaine de montagne au centre de la Province
TriffaUtilisable pour irrigation Taux élevé de salinité et de nitrates6175.000Plaine au centre de la province en direction Est-Ouest entre les chaines des béni Snassen et OuledManssour

La carte des aquifères de la province de Berkane :

TERRITOIRE ET POPULATION – CONSEIL DE LA PROVINCE DE BERKANE © SITE OFFICIEL